"FILS DE MINEURS" LE TEXTE INTEGRAL !!!!l

Publié le par Pat Rieux Boyer

 

Poème integral



Originalement dédié à mon Grand-père et au musée de la mine d'Aubin en Aveyron - Un clin d'oeil à toutes les gueules noires du monde

Pat RB 04/07/1994

 

  Pour écouter la chanson "Fils de mineurs" pendant la lecture :

 


Fils de mineurs

(G#m, E, B, F#; G#m, E, C#m, F#; D#m, D, B#m, E; C#m, F#m, D, E)

Mineur, nous sommes fils de mineur, père, nous sommes fiers de toi,

Accepte ces mots en ton honneur, toi qui a connu le noir et le froid,

En ces temps là, vous étiez tous unis, vers les bourreaux vous vous êtes jettés,

Pour que nous ayons une autre vie, que celle d'esclave qu'on vous imposait.

 

D'une grande famille, tu étais l'aîné, et à quatorze ans, il a fallu y aller,

Dans ces galeries prêtes à s'écrouler, par manque de temps pour (les) consolider,

A quarante ans tes poumons étaient brûlés, la silicose avait fait son effet,

Mais par bonheur tu en as réchappé, et le coup de grisou nous a épargné.

 

 

 (Dm, A#, F, C; Dm, A#, Gm, C;  Dm, E7)

Mineur, nous sommes fils de mineur, père, nous sommes fiers de toi,

 

 

 

 Accepte ces mots en ton honneur, toi qui a connu le noir et le froid,

  

 

Le soleil ne s'était pas levé, que déjà dans les puits tu descendais,

L'atmosphère était si chargée, et la chaleur te faisait suffoquer,

Pourtant à plat ventre tu te couchais, noyé dans de l'eau sale et glacée,

Avec ton seul casque pour t'éclairer, frêle lumière dans ces boyaux étranglés.

 

 

Le corps meurtri sur des roches tranchantes, commençait alors une journée de labeur,

Entremelée de bruit, de douleur et de chants, d'un maigre repas pris à cent à l'heure,

Et tu recommençais, piochant, piochant, arrachant à la terre ses plus belles valeurs,

Jusqu'au coup de sirène te libérant, vers la froideur du jour qui se meurt.

 

Mineur, nous sommes fils de mineur, père, nous sommes fiers de toi,

Accepte ces mots en ton honneur, toi qui a connu les peines et les joies.

 

Mais quand du fond de la mine surgissait la rumeur, que le feu du grisou avait encore frappé,

Accouraient les femmes, le visage en pleurs, priant que leurs maris en ressortent épargnés,

Pourtant si le charbon t'a brisé le coeur, dans les hivers rudes il t'a aussi sauvé,

Car le diamant noir apportait sa chaleur, dans le froid glacial de ta bicoque délabrée.



 

 

Dans l'Aveyron et au nord on vous rend hommage, les musée de la mines vous y sont dédiés,

Juste remerciement à l'égard de votre courage, car vos luttes ont tout changé,

Dans les vitrines s'étalent vos témoignages, derniers souvenirs d'une vie mouvementée,

Et si de nos jours, il n'est plus d'esclavage, c'est que quelque part vous avez gagné.

 

Mineur, nous sommes fils de mineur, père, nous sommes fiers de toi,

Accepte ces mots en ton honneur, ici-bas on pense à toi.

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

allain bernard 07/11/2013 11:13


Bonjour. Votre chanson est trés belle et, on voudrait la chanter pour le jour de la sainte barbe . comment peut-on pour avoir les paroles. Nous ne sommes pas riches car petite chorale de village.
Merci et encore bravo de penser aux mineurs

Pat Rieux-Boyer 04/03/2014 14:03



Bonjour et desolé pour retard je ne passe pas souvent sur le blog


 


J'ai des partitions originales pour 3 ou 4 voix et ce sera gratuit


Ecrivez moi ici : msprods@orange.fr


 


Merci


 


 Cordialement


 


patrice



ducrocq jean pierre 03/01/2009 06:03

bonjour pat,et meilleurs voeux,pour 2009; comme tu sait je suis fan de toi et de tes chansons,tu a traduit ta chanson en chinois,en espérant que tu aura plus de chance là bas,ou en est ton livre ,si oui comment faire pour le commander,avec ton cd , merci pat ,continu de faire ou me faire rever !

Pat Rieux-Boyer 05/01/2009 10:28


Merci pour tous ces encouragements Jean-Pierre et bonne année 2009 à toi et ta famille et tous les visiteurs de MSPRODS. Pour le livre, j'en suis à 200 pages mais comme l'histoire se passe au
XIXème j'ai bcp de rechercheà faire. Je me donne 2009 pour le finir le plus dur étant de trouver le temps disponible pour écrire. Jete tiendrais personnellement au courant de l'avancée de
celui-ci.
Merci encore pour ce commentaire. Peu de gens en laisse et c'est dommage car ca booste l'envie de continuer. A+ Pat RB


mazouzi jalal 15/06/2008 12:02

demande connaissance, changer les idees; j'aime vos mots, ils soulageent mes maux

Pat Rieux-Boyer 16/06/2008 09:20


merci Jalal, c'est très sympa de votre part de passer nous voir et laisser un mot.


Moâ 15/03/2006 10:31

Hello patboy ;-)Très beau texte, merci pour cette lecture...@ bientôt, bonne journée.Bizzzzz

gentle13 08/02/2006 00:47

Voilà ce que j'appelle aussi de la poésie, un texte fort qui va droit au coeur, qui éveille un sentiment d'humanité et d'amour.
Continuez comme ça
Amicalement gentle13